Forces de l’ordre « barbares » : Christophe Castaner va signaler les propos de Jean-Luc Mélenchon à la justice

POLICE Le leader de la France insoumise avait qualifié les policiers de « barbares » lors de la manifestation de mardi sur les retraites

20 Minutes avec AFP

— 

French Interior Minister Christophe Castaner (C) reviews veterans during a ceremony marking the 75th anniversary of Paris' liberation during World War II, on August 20, 2019 at Paris' police heaquarters. (Photo by Thomas SAMSON / AFP)
French Interior Minister Christophe Castaner (C) reviews veterans during a ceremony marking the 75th anniversary of Paris' liberation during World War II, on August 20, 2019 at Paris' police heaquarters. (Photo by Thomas SAMSON / AFP) — AFP

Christophe Castaner va signaler les propos de Jean-Luc Mélenchon à la justice en vue d’éventuelles poursuites après que le chef de file de LFI a qualifié de « barbares » les forces de l’ordre, a annoncé ce jeudi le ministre de l’Intérieur.

« Je ferai ce que l’on appelle un article 40 et je demanderai au procureur de la République, comme je le fais chaque fois que les policiers sont mis en cause, d’étudier et de voir la faisabilité d’une poursuite », a déclaré le ministre de l’Intérieur sur RTL.

« Une dérive personnelle »

« Je ne fais aucune différence entre Jean-Luc Mélenchon et n’importe qui qui met en cause l’honneur et la probité de la police », a complété le ministre de l’Intérieur qui a redemandé des « excuses » au leader de la France Insoumise, lequel a demandé la démission de l’actuel locataire de la place Beauvau. Christophe Castaner a jugé que les propos de Jean-Luc Mélenchon étaient « dangereux » et estimé que celui-ci était désormais dans « une dérive personnelle ».

Les propos du leader de LFI ont immédiatement fait réagir des syndicats de policiers, le ministre de l’Intérieur, son secrétaire d’Etat et le préfet de police de Paris. « Inacceptable insulte à nos forces de l’ordre mobilisées, chaque jour, pour protéger les Français, au péril de leur vie.@JLMelenchon leur doit le respect, et désormais des excuses », avait tweeté mercredi Christophe Castaner.

Le syndicat de police Alliance a demandé à Christophe Castaner de déposer plainte contre Jean-Luc Mélenchon, dénonçant des propos « provocateurs, d’intimidation et d’outrage ». Même tonalité chez UNSA Police, tandis que Unité SGP Police a annoncé mercredi en fin de journée le dépôt d’une plainte contre le leader de LFI.

Un syndicat de police appelle à manifester contre le siège de LFI

Alliance a en outre appelé à un rassemblement ce jeudi à 11h devant le siège de LFI à Paris. L’ex-candidat à la présidentielle a aussitôt demandé sur Twitter « la protection de la gendarmerie » et des « gilets jaunes » ont appelé à venir le « soutenir » jeudi.

« Je n’ai aucune inquiétude sur ce sujet », a commenté Christophe Castaner sur RTL. « Ils exprimeront leur colère, la dénonciation non pas de ces seuls propos mais de la mise en cause et de la mise en scène permanente de Jean-Luc Mélenchon et ils organiseront leur manifestation dans le respect du siège de la France insoumise. »

Jean-Luc Mélenchon a de son côté appelé ses partisans à « ne pas organiser de contre-manifestation parce qu’ils (la police) s’en serviront immédiatement pour se livrer à des violences ».