Attaque d'une mosquée à Colmar : Le conducteur du véhicule mis en examen pour tentative de meurtre

ENQUETE Le quadragénaire qui a foncé volontairement contre la grande mosquée de Colmar, samedi 21 septembre, a été mis en examen ce mercredi et va être écroué

Nils Wilcke

— 

Un homme - interpellé par la police - a foncé volontairement samedi soir sur l’entrée de la grande mosquée de Colmar, dans le Haut-Rhin.
Un homme - interpellé par la police - a foncé volontairement samedi soir sur l’entrée de la grande mosquée de Colmar, dans le Haut-Rhin. — SEBASTIEN BOZON / AFP

Le conducteur du véhicule qui a projeté sa voiture contre la salle de prière de la Grande mosquée de Colmar samedi 21 septembre a été mis en examen pour « tentative de meurtre » ce mercredi, annonce le parquet dans un communiqué.

L’homme a été également mis en examen pour « dégradation d’un lieu de culte » et « violence volontaire avec une arme », c’est-à-dire la voiture qui a servi à attaquer la mosquée, indique la procureure de la République, Catherine Sorita-Minard. Cette dernière ajoute que « les investigations vont se poursuivre sur commission rogatoire du magistrat instructeur désormais saisi ».

Transféré dans un établissement hospitalier pour détenus

Le quadragénaire a été placé en détention provisoire, bien qu’il soit toujours hospitalisé. « Il sera transféré rapidement dans un établissement hospitalier pour détenus », précise la magistrate. Une expertise psychologique n’a révélé ni « abolition », ni « altération » de son discernement, avait indiqué mardi le parquet de Colmar.

Seul à bord d’une Citroën C4, l’homme avait enfoncé le portail de la mosquée avant de projeter délibérément sa voiture contre la porte d’entrée de la salle de prière, vide à cet instant. Personne d’autre que lui-même n’avait été blessé. Après s’être extrait de son véhicule, il s’était porté plusieurs coups de couteau, nécessitant une intervention chirurgicale.

Cet habitant de Colmar né en 1980 n’avait pas d’antécédent pénal, hormis des infractions routières commises il y a de nombreuses années.