Marseille : Le procès de l’effondrement mortel de la scène de Madonna repoussé en mars

JUSTICE Les juges ont accepté la demande de renvoi des avocats de la défense

J.S.-M. avec AFP

— 

Madonna arrive à l'aéroport de Marseille le 19 juillet pour rencontrer les victimes de l'effondrement d'une partie de la scène où elle devait se produire.
Madonna arrive à l'aéroport de Marseille le 19 juillet pour rencontrer les victimes de l'effondrement d'une partie de la scène où elle devait se produire. — V.HACHE/AFP

Le procès de l'effondrement mortel de la scène devant accueillir un concert de Madonna au Vélodrome​ se déroulera du 16 au 27 mars 2020. Les avocats de la défense avaient fait une demande de renvoi pour ce procès, lors duquel sept personnes et quatre sociétés comparaîtront au tribunal correctionnel de Marseille. Il devait débuter ce lundi.

Le 16 juillet 2009, trois jours avant le concert de la reine de la pop sur la pelouse du Vélodrome, le toit de la scène s’était effondré en cours de montage : sous les 60 tonnes de la structure métallique, deux techniciens avaient perdu la vie, Charles Criscenzo, un Français de 52 ans, et Charles Prow, un Britannique de 23 ans. Huit autres avaient été blessés, dont l’un se suicidera deux ans plus tard.

Madonna n’avait pas répondu à la convocation

Les onze prévenus seront jugés pour homicides et blessures involontaires ainsi que pour de multiples infractions aux règles relatives à l’hygiène et à la sécurité.

Madonna, 50 ans à l’époque, n’avait pas répondu à la convocation du juge d’instruction. Dans un courrier elle avait souligné ne pas être impliquée dans le volet technique du montage de la scène et n’avoir demandé à personne de la monter plus rapidement. Elle avait présenté ses condoléances aux familles des victimes.