Affaire Péchier : L'anesthésiste de Besançon reste en liberté, le pourvoi du parquet général rejeté

JUSTICE Cet anesthésiste de Besançon est soupçonné de 24 cas d'empoisonnement sur des patients 

N.W. avec AFP

— 

Frédéric Péchier
Frédéric Péchier — SEBASTIEN BOZON / AFP

La Cour de cassation a rejeté ce mercredi le pourvoi formé par le parquet général contre le maintien en liberté du Dr Frédéric Péchier.

L’anesthésiste de Besançon, soupçonné de 24 cas d'empoisonnements sur des patients, reste par conséquent en liberté, a-t-on appris de source proche du dossier et auprès de son avocat.

À quatre reprises – en première instance puis en appel –, la justice avait décidé son maintien en liberté sous contrôle judiciaire, la dernière fois le 12 juin. C’est cette décision de la cour d’appel que visait le pourvoi du parquet général, qui a été retoqué par la Cour de cassation.

Soupçonné de 24 cas d’empoisonnement

Le docteur Frédéric Péchier, âgé de 47 ans, est accusé de 24 cas d'empoisonnement, dont neuf mortels, sur des patients âgés de 4 à 80 ans. Il a été mis en examen le 16 mai pour 17 nouveaux cas, qui s’ajoutent aux 7 premiers.

L’anesthésiste est soupçonné d’avoir modifié, entre 2008 et 2017, des poches de perfusion pour provoquer des arrêts cardiaques et discréditer ses collègues de la clinique avec lesquels il était en conflit. Des accusations qu’il a toujours rejeté.