Finistère : Un homme condamné pour avoir appelé son ex plus de 10.000 fois en un mois

HARCÈLEMENT L’individu a écopé d’une peine de six mois de prison ferme

J.G.

— 

Un téléphone portable. Illustration.
Un téléphone portable. Illustration. — Marius Berthelsen

Une femme habitant Mellac, près de Quimperlé (Finistère), a vécu un véritable enfer entre le mois de juin et juillet 2017, rapporte Ouest-France. N’acceptant pas la séparation, son ancien concubin l’avait harcelée au téléphone en l’appelant 10.045 fois en 38 jours, soit environ 264 fois par jour. Sur la même période, l’individu lui avait également envoyé plus de 3.000 SMS.

Il avait également passé une semaine dans sa voiture, stationnée devant le domicile de son ex, pour l’observer. Pour l’ensemble de ces faits, l’homme, absent lors de l'audience, a été condamné jeudi par le tribunal de Quimper à une peine de six mois de prison ferme.