Toulouse : Prison ferme pour le bibliothécaire de l’université Jean-Jaurès qui avait agressé sexuellement des étudiantes

JUSTICE Un homme de 52 ans a été condamné à neuf mois de prison ferme à Toulouse. Ce bibliothécaire de l’université Jean-Jaurès avait agressé sexuellement deux étudiantes

20 Minutes avec AFP

— 

L'Université Jean-Jaurès, à Toulouse, campus du Mirail.
L'Université Jean-Jaurès, à Toulouse, campus du Mirail. — B. Colin

L’homme de 52 ans avait reconnu les faits lundi devant le tribunal correctionnel de Toulouse en présence de ses deux victimes, des étudiantes. Un bibliothécaire de l'université Jean-Jaurès a été condamné pour « agressions sexuelles » à 18 mois de prison dont neuf avec sursis. Ce sursis est assorti d’une mise à l’épreuve et d’une obligation de soins psychiatriques. Le quinquagénaire avait déjà été condamné en 2015 pour harcèlement sexuel.

« C’est un homme très isolé, qui a eu une rupture sentimentale dont il ne s’est jamais remis, a affirmé son avocat, Alexandre Ramos. Il était suivi depuis plusieurs mois par un psychiatre pour des troubles affectifs sérieux avec comportement inadapté. » Me Ramos affirme « réfléchir encore » à faire appel.

Déjà des cas de harcèlement sexuel

Le bibliothécaire et deux enseignants de la même université toulousaine avaient été suspendus fin juin pour « harcèlement sexuel ». Deux professeurs d’arts plastiques du même établissement avaient quant à eux été exclus en juillet de l’enseignement supérieur, pour des faits de « harcèlement sexuel et moral » à l’encontre de plusieurs étudiantes.