Nice: Eric Ciotti visé par un signalement sur l'utilisation «possiblement illégale» de moyens du département

FINANCES Le député, possible candidat à la marie de Nice en 2020, se dit « serein » sur l'issue de ce dossier

Fabien Binacchi

— 

Eric Ciotti au conseil départemental des Alpes-Maritimes (Archives)
Eric Ciotti au conseil départemental des Alpes-Maritimes (Archives) — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes
  • L’association de lutte contre la corruption dans les Alpes-Maritimes annonce ce jeudi avoir réalisé un signalement auprès du procureur de la République de Nice. 
  • Elle pointe l’utilisation « possiblement illégale » des moyens du conseil départemental par le député, possible candidat à la marie de Nice en 2020.

Eric Ciotti est dans le viseur d'Anticor 06. L’association de lutte contre la corruption dans les Alpes-Maritimes annonce ce jeudi avoir réalisé un signalement auprès du procureur de la République de Nice sur l’utilisation « possiblement illégale » des moyens du conseil départemental par le député, possible candidat à la marie de Nice en 2020.

« Malgré sa démission, en 2017, du mandat de président du département afin de se mettre en conformité avec la loi sur le non-cumul des mandats des parlementaires, il utilise toujours des moyens qui ne sont pas normalement dévolus aux élus départementaux, avance Jean-Valéry Desens, le co-référent d’Anticor 06 interrogé par 20 Minutes. Pour ces vœux de 2019, une vidéo a notamment été enregistrée et diffusée grâce aux équipements de la collectivité ».

Cela « s’inscrit dans un contexte politique bien précis », selon Ciotti

« Je suis totalement serein, a réagi Eric Ciotti auprès de l’AFP. Je préside le groupe majoritaire du département qui peut disposer de moyens dans le cadre légal. Je reçois aussi des missions du président du conseil départemental Charles-Ange Ginésy que j’exerce en son nom », dit-il. « Je n’ai pas connaissance de ce signalement qui manifestement s’inscrit dans un contexte politique bien précis », déclare-t-il aussi.

« Dans ses déplacements au nom de la collectivité, il est toujours accompagné par cinq à dix collaborateurs, avec une caméra qui le suit. Ce n’est pas du tout le même dispositif qui est déployé lorsqu’un autre conseiller représente le président du département », pointe de son côté Jean-Valéry Desens, précisant qu’un dossier détaillé « d’une vingtaine de pages » a été confié au procureur de la République de Nice.

« Un poste sur-mesure créé pour lui »

D’après le référent d’Anticor, Eric Ciotti dispose d'« un poste sur-mesure, qui n’existe dans aucun autre département, de "président de la commission des finances au département", avec des moyens, qui s’ils sont bien du département, pourraient constituer un détournement de la loi sur le non-cumul ». Interrogée par 20 Minutes, la collectivité n’avait pas réagi en début de soirée.

Jean-Valéry Desens, le co-référent d’Anticor 06, est membre des Républicains et pourrait être candidat à la mairie de Mandelieu-La Napoule contre le sortant Sébastien Leroy, proche d’Eric Ciotti. « Mais j’ai déjà prouvé mon indépendance », se défend-il. En mars 2019, il avait déjà déposé un signalement visant Christian Estrosi et l’utilisation de ses frais à la ville de Nice et au conseil régional.