Montpellier : Le procès du meurtre de la maison de retraite de Montferrier-sur-Lez s’ouvre ce jeudi

JUSTICE Le verdict est attendu mardi devant les assises de l'Hérault

N.B.

— 

Le palais de justice de Montpellier, qui abrite les assises de l'Hérault.
Le palais de justice de Montpellier, qui abrite les assises de l'Hérault. — N. Bonzom / Maxele Presse

Ce jeudi s’ouvre devant les assises de l’Hérault le procès d’un quinquagénaire, soupçonné d’avoir tué une employée d’une maison de retraite, à Montferrier-sur-Lez, un village situé près de Montpellier, le 24 novembre 2016, rapporte Midi Libre.

Ce soir-là, les forces de l’ordre ont d’abord pensé à une attaque terroriste visant ce bâtiment où vivaient des religieux. C’est une aide-soignante qui avait donné l’alerte, indiquant qu’un homme cagoulé avait fait irruption dans la maison de retraite.

Un ancien agent de sécurité de l’établissement

Le corps d’une lingère avait été retrouvé, poignardée à plusieurs reprises. Le suspect sera arrêté quelques heures plus tard. Ancien agent de sécurité de l’établissement, il expliquera avoir eu l'intention de commettre un cambriolage. Et s’il a poignardé la victime, c’est parce qu’elle serait parvenue à lui arracher sa cagoule et à voir son visage, poursuit le quotidien régional.

Le verdict est attendu mardi.