Marseille : De la prison ferme requise contre Dominique Tian, jugé pour blanchiment de fraude fiscale

JUSTICE Le premier adjoint de Jean-Claude Gaudin avait fait appel en première instance

J.S.-M.

— 

Dominique Tian, élu des Bouches-du-Rhône.
Dominique Tian, élu des Bouches-du-Rhône. — P.Magnien / 20 Minutes

Dominique Tian va-t-il regretter d’avoir fait appel ? Plus d’un an et demi après son premier procès, le premier adjoint (LR) au maire de Marseille comparaît cette fois devant la cour d’appel de Paris. Il est jugé pour blanchiment de fraude fiscale et omission dans sa déclaration de patrimoine… Et risque gros.

Le journal en ligne Marsactu indique que l’avocat général a requis ce mardi douze mois de prison (dont huit mois ferme) contre ce proche de Jean-Claude Gaudin. L’avocat général requiert également dix ans d’inéligibilité, une interdiction d’exercer une activité commerciale, une interdiction d'exercer une fonction publique pendant cinq ans et une amende de 945.000 euros.

Deux millions en Suisse

Seule l’amende proposée est plus faible que celle décidée en première instance : Dominique Tian avait été condamné à un an de prison avec sursis, trois ans d’inéligibilité et 1,45 million d’euros d’amende.

Les juges de la cour d’appel vont rendre leur décision dans plusieurs jours « voire plusieurs semaines », selon le journal en ligne marseillais. Dominique Tian est accusé d’avoir dissimulé près de deux millions d’euros sur des comptes en Suisse.