« Gilets jaunes » à Montpellier : Deux manifestants condamnés après les dégradations de samedi

JUSTICE Le centre-ville de Montpellier a été durement touché par la manifestation, samedi

N.B.

— 

Au tribunal correctionnel de Montpellier (illustration)
Au tribunal correctionnel de Montpellier (illustration) — N. Bonzom / Maxele Presse

Trois manifestants étaient convoqués en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Montpellier,​ lundi, après les dégradations survenues en marge de la manifestation des « gilets jaunes », samedi, dans le centre-ville.

Si l’un d’eux, soupçonné d’avoir jeté des pavés sur les forces de l’ordre, a bénéficié d’un délai pour préparer sa défense, deux autres ont été condamnés, rapporte La Gazette de Montpellier.

Des peines de prison avec sursis

Un jeune homme de 21 ans a écopé de quatre mois de prison avec sursis pour avoir commis des dégradations sur le véhicule de la police municipale, incendié pendant la manifestation. Cet étudiant a été mis hors de cause pour l’incendie de la voiture, mais a reconnu avoir brisé le pare-brise avec un drapeau français, poursuit le site d’actualité. Il a également été condamné à 210 heures de travaux d’intérêt général et à l’interdiction de manifester pendant un an en Occitanie.

Un autre manifestant, âgé d’une trentaine d’années, a été condamné à six mois de prison pour avoir lancé une pierre sur des policiers. Il a également l’interdiction de manifester pendant un an dans la région.