Lorraine : Un facteur condamné à des travaux d’intérêt général pour avoir jeté le courrier dans la forêt

PROCES Employé par intérim, le jeune homme a été condamné à 35 heures de travaux d’intérêt général

N.W.

— 

Une boîte aux lettres (Illustration)
Une boîte aux lettres (Illustration) — Pixabay

Les lettres ou les colis terminaient dans… la forêt. Un facteur employé en intérim par La Poste a été condamné à une peine de travail d’intérêt général de 35 heures par le tribunal correctionnel de Sarreguemines pour s’être délibérément débarrassé du courrier dont il avait la charge. Les faits se sont produits pendant sa période d’intérim deux semaines à Forbach, en Moselle, au début de l’année 2018, selon Le Républicain Lorrain, qui relate l'affaire.

A la barre, le jeune homme âgé de 21 ans a confié qu’il se sentait « dépassé » par le rythme de travail imposé. Depuis, l’ex-facteur a choisi de changer ses plans de carrière, indique le quotidien régional.

Un postier lorrain détourne 13.000 lettres et cartes postales