Seine-Maritime: Un chauffeur routier condamné à un an de prison pour avoir transporté 16 migrants

CONDAMNATION En contrôlant le camion avant son embarquement pour l’Angleterre, les douaniers ont découvert seize jeunes Vietnamiens, entassés dans une minuscule cache

20 Minutes avec agence

— 

La douane a interpellé le passeur à Dieppe, vendredi 16 août (illustration).
La douane a interpellé le passeur à Dieppe, vendredi 16 août (illustration). — SYSPEO/SIPA

Un chauffeur routier âgé de 26 ans comparaissait ce lundi 19 août devant le tribunal correctionnel de Dieppe (Seine-Maritime) pour avoir transporté seize jeunes migrants à bord de son camion, rapporte le quotidien Paris-Normandie. Le passeur, de nationalité roumaine, a été interpellé dans la matinée du vendredi 16 août, alors qu’il tentait d’embarquer sur un ferry pour l’Angleterre.

Des conditions de transport indignes

Dans une minuscule cache aménagée au fond de la remorque de son camion, les douaniers ont découvert seize jeunes migrants de nationalité vietnamienne, pour la plupart mineurs.

S’agissant d’un camion frigorifique, le routier avait reçu pour consigne d’actionner régulièrement le système de réfrigération afin de permettre à ses passagers de ne pas mourir de chaud. Au procès, le président du tribunal a évoqué des conditions de transport « incompatibles avec la dignité de la personne humaine ».

Un camion récupéré en Belgique

En larmes, le prévenu a expliqué avoir été contacté le 1er août pour transporter « quatre personnes d’origine irakienne ou syrienne », moyennant une rémunération de 30.000 euros. « Je devais transporter des pneus. J’ai récupéré le camion en Belgique », a expliqué le passeur, qui pensait transporter environ 1.200 pneus et seulement quatre passagers. « Mon client est aussi une victime, a plaidé son avocate selon des propos relayés par Paris-Normandie. Il s’est trouvé dans une situation désespérée en Allemagne, car il a perdu son travail après son accident ».

Le jeune passeur, inconnu des services de justice français et roumains, a écopé d’un an de prison ferme avec mandat de dépôt et d’une interdiction de venir en France pendant trois ans. Il a été incarcéré à Rouen.