Nantes: Condamné pour avoir causé, par vengeance, la perte de 150.000 euros de produits frais

VANDALISME La quadragénaire, jugé lundi à Nantes, s'en était pris au système de production de froid d'un hypermarché

J.U.

— 

Illustration d'un supermarché.
Illustration d'un supermarché. — ALLILI MOURAD/SIPA

Les employés de l’hypermarché avaient dû jeter près de 150.000 euros de produits frais. Trois mois après l'acte de vandalisme qui a touché l’Intermarché Eraudière, à Nantes, un homme a été jugé pour ces faits, lundi. Selon le journal Ouest-France, le quadragénaire a écopé d’une peine de six mois de prison ferme, et quatre mois avec sursis. Il devra aussi verser 16.000 euros, ce qui correspond au manque à gagner pour le magasin.

Un acte de vengeance

En mai dernier, cet homme avait volontairement dégradé le système de production de froid du magasin, en sectionnant des câbles électriques d’un appareil, situé à l’extérieur. Des tags avaient également été retrouvés. Au total, le préjudice avait été estimé à 200.000 euros.

A l’audience, il a expliqué avoir agi par vengeance. Deux jours auparavant, il avait été expulsé de la galerie marchande par un agent de sécurité, après avoir fait un scandale à la pharmacie, rapporte  Presse Océan. Il s’agit de sa seizième condamnation depuis 1992, complète le quotidien.