Russie: Un enseignant français accusé d'avoir tenté de corrompre des policiers risque huit ans de prison

PROCES Gurvan Le Gall aurait tenté de verser un pot-de-vin à des policiers russes. L'avocat de ce professeur de 40 ans évoque un simple malentendu

20 Minutes avec agence

— 

Illustration: Un policier russe près de la cathédrale  St. Basil sur la place Rouge à Moscou, le 27 juillet 2010.
Illustration: Un policier russe près de la cathédrale St. Basil sur la place Rouge à Moscou, le 27 juillet 2010. — AFP PHOTO / ANDREY SMIRNOV

Il est emprisonné depuis le 22 mars dernier. Le procès de Gurvan Le Gall, un professeur originaire du Havre (Seine-Maritime), se tient actuellement en Russie. Cet homme de 40 ans est accusé de corruption de fonctionnaire. Faute de papiers en règle, il aurait tenté de soudoyer des policiers lors d’un contrôle de visa, ce qu’il dément fermement.

Le procureur a requis à son encontre un an de prison ferme, rapporte Franceinfo ce mardi 13 août. Mais le Normand risque jusqu’à huit ans d’emprisonnement.

Accusé d’avoir proposé un pot-de-vin

Gurvan Le Gall, qui a monté sur place une école de français en ligne, a été contrôlé le 21 mars 2019 dans la ville de Togliatti, à 1.000 kilomètres de Moscou. Les fonctionnaires russes ont considéré que le Français n’était pas en possession du bon visa pour exercer cette activité.

Le Normand est accusé d’avoir proposé aux policiers un pot-de-vin de 15.000 roubles, l’équivalent de 200 euros. Depuis son arrestation, il a été placé à l’isolement en détention provisoire, sans possibilité de visite.

Un quiproquo lié au paiement d’une amende

Interrogé par Franceinfo, son avocat évoque un malentendu. « Là où Gurvan Le Gall, lui, est convaincu de payer une amende à ce moment-là, explique Me Alexandre Delavay, les fonctionnaires de police estiment que Gurvan Le Gall donne une somme d’argent pour essayer d’éviter, à l’inverse, une amende ».

L’avocat espère une réaction des autorités françaises « beaucoup plus ferme ». De son côté, le quai d’Orsay assure suivre cette affaire de très près.