Côte d’Azur: Une femme condamnée pour avoir mené une expédition punitive contre le quinquagénaire qui fréquentait sa fille mineure

JUSTICE Une femme âgée de 43 ans a été condamnée à de la prison avec sursis pour avoir mené une expédition punitive sur le bateau d’un quinquagénaire à qui elle reprochait de fréquenter sa fille mineure

A.M.

— 

Le tribunal a reconnu la mère coupable et l'a condamné à trois mois de prison avec sursis. (Illustration).
Le tribunal a reconnu la mère coupable et l'a condamné à trois mois de prison avec sursis. (Illustration). — Vanina Lucchesi AFP

Une expertise judiciaire la décrit comme impulsive, sous des apparences calmes. Le tribunal correctionnel de Grasse a condamné une femme de 43 ans originaire du Laos à trois mois de prison avec sursis pour avoir mené une expédition punitive sur le bateau d’un quinquagénaire. Comme l’explique Nice-Matin, la mère de famille lui reprochait de fréquenter sa fille mineure à l’époque des faits.

Une dot de 40.000 euros

Si la relation a débuté de manière paisible, le refus de payer une dot de 40.000 euros à la famille de la jeune fille ainsi que des frais dentaires de plus de 5.000 euros, a déclenché la colère de la mère. Le 2 juillet dernier elle arrive au port Vauban d’Antibes où le yacht du capitaine est amarré, et asperge le pont du bateau d’un liquide inflammable.

Devant le tribunal elle a expliqué ne pas avoir eu de briquet en sa possession, mais un SMS envoyé à l’une de ses autres filles la prévenant de ses actes est venu contredire ses propos. Le tribunal l’a finalement reconnue coupable et l’a condamné à trois mois de prison avec sursis, ainsi qu’une indemnisation de 3.600 euros pour avoir dégradé le bois précieux du pont du yacht.