Meuse: Trois mois de prison avec sursis pour avoir frappé et insulté des gendarmes

JUSTICE Un agriculteur du nord de la Meuse a été condamné à trois mois de prison avec sursis. Il avait notamment donné un coup de poing à un gendarme

Thibaut Gagnepain
— 
Illustration d'une voiture de gendarmerie.
Illustration d'une voiture de gendarmerie. — G.Michel/SIPA

Les faits remontent au 22 février 2019, dans le nord de la Meuse. Ce soir-là, l’homme se rend chez son épouse, avec qui il est en instance de divorce. Le ton monte et la gendarmerie est appelée, relate L'Est Républicain.

A leur arrivée, l’agriculteur est couché dans un canapé, avec 2,3 grammes d’alcool dans le sang. Agressif, il se lève et insulte le major venu à sa rencontre, avant de lui donner un coup de poing. Maîtrisé, il continue à s’en prendre verbalement aux forces de l’ordre et casse la vitre arrière de leur véhicule.

Près de cinq mois après, l’homme a reconnu les faits devant le tribunal de Verdun. Il a été condamné à trois mois de prison avec sursis ainsi qu’à verser 500 euros au gendarme blessé et 350 euros à son collègue.