Villefranche-sur-Saône: Peine de prison prolongée pour un détenu ayant harcelé et menacé sa femme depuis sa cellule

HARCELEMENT Un détenu de 27 ans, incarcéré pour des violences conjugales à Villefranche-sur-Saône (Rhône), a été condamné à six mois de prison ferme après avoir harcelé sa femme par téléphone

J.Lau.

— 

Photo d'illustration de la maison d'arrêt de Villefranche-sur-Saône (Rhône).
Photo d'illustration de la maison d'arrêt de Villefranche-sur-Saône (Rhône). — Jean-Philippe Ksiazek AFP

500 appels et 700 SMS. C’est l’impressionnante démonstration de harcèlement subi en juin par la femme d’un détenu de la maison d'arrêt de Villefranche-sur-Saône ( Rhône). Agé de 27 ans, celui-ci était incarcéré depuis cinq mois pour violences conjugales. Depuis sa cellule, il s’est donc distingué en menaçant de mort à de nombreuses reprises sa femme par téléphone.

L’homme, qui a nié les faits, a été présenté au parquet de Villefranche-sur-Saône vendredi et il a été condamné à 12 mois d’emprisonnement supplémentaires, dont six avec sursis, ainsi qu’une mise à l’épreuve de deux ans.