Illustration d'une manifestation des gilets jaunes à Rennes le 19 janvier 2019.
Illustration d'une manifestation des gilets jaunes à Rennes le 19 janvier 2019. — M. Pattier / SIPA

JUSTICE

«Gilets jaunes» à Rennes: Les deux individus interpellés par le Raid devant la justice

Ils sont soupçonnés d’avoir commis des dégradations lors d’une manifestation le 2 février

EDIT: Le tribunal correctionnel a finalement décidé de renvoyer le procès au 20 janvier. Le contrôle judiciaire des deux prévenus a également été levé.

Deux hommes âgés de 26 et 34 ans doivent comparaître ce jeudi en fin d’après-midi devant le tribunal correctionnel de Rennes pour « dégradation et détérioration du bien d’autrui ». Ils sont soupçonnés d’avoir vandalisé une agence immobilière du groupe Giboire ainsi qu’une banque BNP Paribas le 2 février en marge d’une manifestation tendue des « gilets jaunes » dans la capitale bretonne.

Ils avaient été interpellés deux semaines plus tard. Pour ce faire, deux équipes du Raid étaient intervenues simultanément le 19 février à l’aube dans les quartiers de Villejean et du Blosne pour interpeller les deux individus à leur domicile.

« Des individus dangereux » selon la préfète

Sur les réseaux sociaux, beaucoup d’internautes avaient réagi en jugeant l’intervention des policiers d’élite disproportionnée. Interrogée à ce sujet quelques jours plus tard, la préfète d’Ille-et-Vilaine avait justifié l’intervention. « Le Raid a pour mission d’interpeller des individus. Et les deux personnes interpellées sont des individus dangereux, qui transportent des armes par destination et poussent à la violence », avait-elle indiqué.

A l’issue de deux jours de garde à vue, les deux hommes avaient été remis en liberté et placés sous contrôle judiciaire.