Finistère: Un homme condamné à deux ans de prison pour avoir frappé sa femme enceinte

JUSTICE Il avait tenté d’étrangler sa compagne à plusieurs reprises ces dernières semaines

J.G.

— 

Le tribunal de grande instance de Rennes, au sein de la Cité judiciaire.
Le tribunal de grande instance de Rennes, au sein de la Cité judiciaire. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Un homme de 37 ans était jugé mardi devant le tribunal correctionnel de Quimper (Finistère) pour des violences répétées sur sa compagne enceinte de quatre mois, rapporte Ouest-France.

Les faits ont démarré le 12 mai à l’occasion d’un barbecue avec des amis. Passablement éméché, l’individu avait attrapé le cou de la femme pour l’étrangler avant de lui tirer les cheveux et de lui donner un coup de pied dans le dos.

Déjà condamné à 13 reprises pour violences et vols

Après cet excès de violence, la victime avait finalement accepté que son compagnon revienne dormir chez elle le lendemain. Mais, quelques jours plus tard, les violences conjugales avaient repris. Début juin, l’homme avait encore tenté de l’étrangler et l’avait menacée de mort par crainte qu’elle ne le quitte.

A la barre, l’accusé, déjà condamné 13 fois pour des violences et des vols, a exprimé des regrets sans toutefois convaincre le tribunal. Il a été condamné à deux ans de prison, dont une année avec sursis, et devra indemniser la victime à hauteur de 1.500 euros.