Affaire Vincent Lambert: Le parquet ouvre une enquête préliminaire pour tentative d'homicide volontaire

JUSTICE Après la plainte déposée par les avocats des parents de Vincent Lambert

20 Minutes avec AFP

— 

Manifestation contre l arrêt des soins de Vincent Lambert a Reims.
Manifestation contre l arrêt des soins de Vincent Lambert a Reims. — Gutner/SIPA

Longtemps fermement opposés à l’arrêt des soins de leur fils Vincent Lambert, patient tétraplégique en état végétatif, les parents ont déclaré ce lundi  s’être résignés à sa mort « désormais inéluctable ». Avant quoi, vendredi, ils avaient déposé une plainte contre les médecins et le CHU de Reims, dans lequel Vincent Lambert est hospitalisé, pour tentative de meurtre.

Suite à cette plainte, le parquet de Reims a ouvert une enquête préliminaire pour tentative d’homicide volontaire, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

L’arrêt des traitements effectif depuis mercredi

Le médecin de Vincent Lambert, victime d’un accident de voiture en 2008, a engagé mardi 2 juillet un nouvel arrêt des traitements, effectif depuis mercredi soir et rendu possible par une décision de la Cour de cassation le 28 juin. Le protocole médical prévoit notamment l’arrêt de l’hydratation et de la nutrition par sonde du patient ainsi qu’une « sédation profonde et continue ».

Les avocats des parents, fervents catholiques farouchement opposés à l’arrêt des traitements, ont déposé le 20 mai et le 2 juillet une plainte pour tentative de meurtre sur personne vulnérable, qui a toutefois peu de chances d'aboutir, selon une source proche du dossier.