Affaire Sophie Le Tan: Les proches reçus par la juge, « la famille n’en peut plus »

ENQUETE Le juge d’instruction a reçu ce mercredi matin la famille de Sophie Le Tan, afin de répondre à certaines questions qu'elle se pose

Gilles Varela

— 

Les proches de Sophie Le Tan et leur avocat Maître Gérard Welzer. Strasbourg le 3 juillet 2019.
Les proches de Sophie Le Tan et leur avocat Maître Gérard Welzer. Strasbourg le 3 juillet 2019. — G. Varela / 20 Minutes

A sa demande, la famille de Sophie Le Tan a été reçue par la juge d’instruction à Strasbourg. La famille « avait besoin d’obtenir des renseignements, notamment pour la rassurer », a expliqué au sortir de la rencontre l’avocat de la famille, Gérard Welzer. Principale interrogation de la famille : « Est-il vrai que les recherches ont été arrêtées ? » Selon l’avocat, la juge a répondu par l’affirmative tout en rappelant, « que de très nombreuses recherches ont été faites », mais qu’évidemment, si de nouveaux éléments déterminants sortaient de l’enquête, les recherches reprendraient.

Pour rappel, l’étudiante, qui devait retrouver sa famille pour déjeuner afin de fêter son vingtième anniversaire le 7 septembre dernier, devait au préalable visiter un appartement à Schiltigheim, avant de ne plus donner de signe de vie. Jean-Marc Reiser, le principal suspect qui avait mis en ligne l’annonce immobilière à laquelle avait répondu la jeune femme, était mis en examen quelques jours plus tard pour l’assassinat de la jeune femme. Ce dernier clame toujours son innocence.

Dans la rue Perle, devant l'immeuble où vivait le principal suspect dans la disparition de Sophie Le Tan.
Dans la rue Perle, devant l'immeuble où vivait le principal suspect dans la disparition de Sophie Le Tan. - G. Varela / 20 Minutes

Autre question de la famille : « Où en est l’enquête ? » « Les éléments sont accablants contre monsieur Reiser. Bien évidemment il est coupable, nous n’avons aucun doute là-dessus, rappelle Gérard Welzer. Les éléments ADN de Sophie, sur le manche de scie, sur la veste de monsieur Reiser, sur ses chaussures, sont accablants. ».

« Plaisir malsin de continuer ce supplice »

Mais ce qui préoccupe également la famille est de savoir dans combien de temps se tiendra le procès. « Le temps judiciaire n’est pas le temps des victimes et c’est compréhensible, mais les victimes n’en peuvent plus. Ce qui est malheureux, c’est que la maman veut savoir où est Sophie et seul monsieur Reiser, qui est le coupable de la disparition de sa fille, qui visiblement a tué Sophie, seul lui sait, a rappelé l’avocat. Et aujourd’hui, il ajoute au supplice de la disparition de Sophie, le plaisir malsain qu’il a de faire durer la situation, de continuer ce supplice. »

Pour l’heure, Gérard Welzer table sur un procès en 2021. « Il y a des délais légaux mais à l’horizon de l’automne 2020, cette procédure doit être terminée pour qu’il y ait un procès public et pour que le temps du deuil puisse enfin commencer. Nous n’avons aucun doute sur une condamnation même si le corps de Sophie n’était pas retrouvé. » Laurent, membre et porte-parole de la famille, a de son côté, expliqué vouloir un procès rapidement, mais avant tout juste.

« Nous souhaitons un procès juste »

Quant à la nouvelle perquisition menée la semaine dernière, rien de nouveau. « D’après ce que j’ai compris elle ne devait pas avoir pour but de chercher de nouveaux éléments génétiques mais, peut-être de regarder le passé de monsieur Reiser », a précisé l’avocat

La famille de Sophie Le Tan regrette d’avoir appris par la presse cette perquisition, comme l’annonce de la fin des recherches. « On est frustré, on ne comprend pas pourquoi la famille apprend les choses sans être averti directement par la justice ou la police. C’est une des questions que l’on a posée car l’on souhaite qu’à l’avenir, cela change. Nous souhaitons un procès juste, plus que rapide. L’enquête continue, et ça prendra le temps qu’il faudra pour connaître la vérité sur Sophie. » Pour l’instant, a rappelé Gérard Welzer, « monsieur Reiser reste sur la même posture : mensonges, mensonges, mensonges. »