Corse: Un homme condamné à huit ans de prison en appel pour une cache d'arme à Bastia

ARMES Christophe Andreani a été condamné par la cour d’appel de Bastia à huit ans de prison pour une cache d’armes dans un box de Bastia

A.M.

— 

Christophe Andreani a reconnu avoir caché des armes dans un box à Bastia.
Christophe Andreani a reconnu avoir caché des armes dans un box à Bastia. — Adrien Max / 20 Minutes

La cour d'appel de Bastia a prononcé une peine de huit ans de prison pour association de malfaiteurs, à l’encontre d’un homme mis en examen par ailleurs pour un double assassinat à l’aéroport de Bastia fin 2017, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

Les juges ont suivi les réquisitions du parquet général à l’encontre de Christophe Andreani, qui avait été condamné en première instance, en septembre 2018, à six ans de prison, après avoir reconnu avoir caché des armes dans un box à Bastia. Il avait fait appel.

Un autre membre de la Brise de Mer déjà condamné

La cache d’arme avait été découverte en mars 2014, avec à l’intérieur un scooter volé, un bidon d’essence et deux fusils à pompe. Un autre homme, Jean-Angelo Guazzelli, avait été condamné en son absence à 10 ans de prison en première instance et n’a pas fait appel.

Membre présumé du gang corse de « La Brise de mer », il est considéré par les enquêteurs comme le cerveau d’un système de détournements de fonds au cercle Wagram entre 2008 et janvier 2011, date à laquelle il s’était fait ravir le contrôle des lieux par une autre figure du banditisme corse, Jean-Luc Germani. Jean-Angelo Guazzelli avait été condamné en novembre 2013 à trois ans de prison dont deux ferme dans cette affaire.