Nantes: Deux hommes condamnés pour avoir pendu un mannequin à l'effigie d'Emmanuel Macron

OUTRAGE Les deux prévenus, jugés mardi à Nantes, devront suivre un stage de citoyenneté

J.U.

— 

Un mannequin à l'effigie de Macron pendu lors d'une manifestation à Nantes.
Un mannequin à l'effigie de Macron pendu lors d'une manifestation à Nantes. — LOIC VENANCE

L’affaire avait fait grand bruit. Il y a un peu plus d’un an, lors d’une manifestation contre la politique du gouvernement à Nantes, un mannequin à l’effigie du président Macron  avait été frappé, pendu et brûlé devant la foule. Un « appel au meurtre », selon de nombreux élus qui avaient fait part de leur émotion.

Mardi, deux hommes âgés de 52 ans pour l’un, 20 ans pour l’autre, ont été jugés pour « outrage à une personne dépositaire de l’autorité publique commis en réunion », rapporte le journal Ouest-France. Une autre personne avait été interpellée mais a été renvoyée vers le tribunal pour mineurs.

« Sous le coup de l’adrénaline »

Selon le quotidien, le premier prévenu a affirmé qu’il était venu à la manifestation par hasard, après avoir consommé de l’alcool. Le second, qui portait la potence, a indiqué qu’il avait agi « sous le coup de l’adrénaline ».

Ils ont été condamnés à suivre des stages de citoyenneté.