Montpellier: Condamnés pour avoir collé des affiches pro-migrants sur des panneaux publicitaires

JUSTICE Les quatre personnes ont revendiqué leur geste comme un geste militant

Jerome Diesnis

— 

Police nationale (Illustration)
Police nationale (Illustration) — Nicolas Bonzom / Agence Maxele Presse

Quatre personnes ont été condamnées solidairement à 1.773 euros de dommages et intérêts par le tribunal de police de Montpellier pour avoir remplacé des affiches publicitaires sur des panneaux par des affiches pro-migrants, explique France bleu Hérault. Les faits s’étaient produits en 2017 à Montpellier. Ils étaient poursuivis par l’entreprise JC Decaux.

Les quatre personnes condamnées revendiquent leur geste comme un acte militant. « On n’est convaincu de la justesse de notre action », précise à la station de radio Cécile Casagrande, l’une des quatre condamnés, qui explique ne pas avoir dégradé les panneaux mais avoir remplacé leur contenu. « On a enlevé tout ce qui était commercial et on a laissé ce qui était culturel (..). Pour nous, c'est vraiment un droit de réponse sur le même support que là où l'on reçoit une information qu'on n'a pas demandée, avec laquelle on n'est pas d'accord. »

Ils ont jusqu’au 24 juin pour faire appel et jusqu’au 27 septembre pour payer l’amende.