Lyon: Deux policiers renvoyés en correctionnel pour avoir violemment frappé deux étudiants

PROCES Ils seront jugés le 13 septembre pour violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique

C.G.

— 

Deux policiers de Lyon seront jugés le 13 septembre pour avoir passé à tabac des étudiants (illustration).
Deux policiers de Lyon seront jugés le 13 septembre pour avoir passé à tabac des étudiants (illustration). — Clément Follain / 20 Minutes

Deux fonctionnaires de police, contre lesquels deux étudiants de Lyon avaient porté plainte, seront jugés le 13 septembre devant le tribunal correctionnel, a-t-on appris ce mercredi auprès de l’avocat de l’une des victimes. La date a été confirmée par le parquet.

Le 20 février, comme le révélait 20 Minutes, Benoît et Florent, l’un de ses amis, avaient été passés à tabac après avoir interpellé une voiture de police venant de les frôler alors qu’ils se trouvaient aux abords de l’église Saint-Nizier.

« Un signal fort » et « une victoire d’étapes »

Projeté à terre par l’un des agents, le premier avait subi 100 jours d’ITT, souffrant notamment d’une fracture du scaphoïde et de nombreuses contusions sur le corps. Son agresseur présumé encourt « cinq ans d’emprisonnement et 75.000 euros d’amende », rappelle Jean-Christophe Basson-Larbi, l’avocat de la jeune victime, évoquant « une bavure policière ».

« Ces suites judiciaires sont parfaitement justifiées au regard des faits », enchaîne-t-il parlant d’une « victoire d’étapes ». « Il s’agit d’un signal fort aux victimes d’authentiques violences policières, un signal en forme d’espoir, qui permet de croire que tout n’est pas toujours joué d’avance », conclut l’avocat de Benoît.