«Gilets jaunes» à Narbonne : Vingt-cinq personnes mises en examen après l'incendie du péage

JUSTICE La barrière d’autoroute avait été saccagée en pleine nuit, en décembre

N.B.

— 

 Le péage de Narbonne a été incendié une première fois dans la nuit du 1er au 2 décembre.
Le péage de Narbonne a été incendié une première fois dans la nuit du 1er au 2 décembre. — Alain ROBERT/SIPA

Vingt-cinq personnes ont été mises en examen, dans le cadre des investigations sur l’incendie et la destruction de la barrière de péage de Narbonne​ (Aude), rapporte L'Indépendant. En marge d’une manifestation de « gilets jaunes », en décembre dernier, le barrage autoroutier audois avait été pris d’assaut et saccagé en pleine nuit.

Des investigations sont toujours en cours pour définir les éventuelles responsabilités de chacun. Sur la trentaine de suspects interpellés, certains ont été mis hors de cause.

16 personnes en détention provisoire

Tous ne sont pas poursuivis pour les mêmes faits. Certains sont inquiétés pour des soupçons de destruction en bande organisée, d’autres sur des violences présumées sur des personnes dépositaires de l’autorité publique, poursuit le quotidien régional.

Parmi les suspects mis en examen, 16 personnes auraient été placées en détention provisoire, d’autres ont été libérées sous contrôle judiciaire.