Illustration d'une manifestation des «gilets jaunes».
Illustration d'une manifestation des «gilets jaunes». — Mourad Alilli / SIPA

JUSTICE

«Gilets jaunes» dans l'Aude: Les manifestants qui s'étaient introduits chez une députée condamnés à un stage de citoyenneté

Douze « gilets jaunes » de l’Aude ont été condamnés à un stage de sensibilisation à la citoyenneté après s’être introduits le 23 novembre dans la propriété de la députée LREM Mireille Robert

Dans la soirée du 23 novembre dernier, moins d’une semaine après le début du mouvement des « gilets jaunes », une quarantaine d’entre eux s'étaient introduits dans la propriété viticole de la députée LREM de l’Aude, Mireille Robert. Encagoulés et casqués, ils avaient enflammé des palettes sur le chemin qui menait au domicile de l’élue, près de Limoux, avant de prendre la fuite. L’enquête a permis d’identifier douze d’entre eux.

Ces hommes et femmes étaient jugés hier par le tribunal correctionnel de Carcassonne pour « acte d’intimidation envers un élu public ». Ils ont écopé de stages de sensibilisation à la citoyenneté à leurs frais et d’amendes de 300 euros pour les deux « gilets jaunes » absents de l’audience.

Le tribunal n’a pas suivi la procureure de la République de Carcassonne qui avait requis 8 à 12 mois de prison avec sursis, et pour le douzième, avec un casier judiciaire, 6 à 8 mois de prison ferme aménageable.

« Juste discuter »

Le stage de sensibilisation à la citoyenneté était une demande de l’avocat de la députée LREM, dont des membres de sa famille avaient tenté de parlementer avec les « gilets jaunes », le soir de l’intrusion.

A la barre, certains ont d’ailleurs indiqué qu’ils voulaient « juste discuter » rapporte L'Indépendant. Ils étaient rentrés sans effraction sur la propriété, dont l’accès est libre en journée pour l’accueil du public. La veille de l’intrusion, Mireille Robert​ avait reçu un des représentants des « gilets jaunes » locaux qui s’était rapidement désolidarisé de cette action.