Alsace: Condamné pour des tags sur les murs de la ville, un «gilet jaune» propose de repeindre le commissariat

PROCES Il devra effectuer des travaux d'intérêt général 

N.W.

— 

Des «gilets jaunes». Illustration.
Des «gilets jaunes». Illustration. — F. Scheiber / Sipa

Ils avaient été arrêtés en possession de bombes de couleur fluo à Colmar dans la nuit du 3 au 4 avril. Deux hommes se réclamant des « gilets jaunes » ont été condamnés ce mardi pour avoir peint des tags sur les murs de la ville par le tribunal correctionnel de Colmar, rapportent Les Dernières Nouvelles d'Alsace.

Les murs du commissariat « pas très propres »

Pendant l’audience, les deux hommes ont dénoncé la « censure » et la « répression policière » pour expliquer leur geste. L’un des deux prévenus, un homme de 48 ans, a proposé aux policiers de repeindre leur commissariat parce que les murs ne « semblaient pas très propres ».

Les deux « gilets jaunes » devront effectuer chacun 105 heures de travail d’intérêt général, et solidairement verser des dommages et intérêts à la mairie de Colmar, indiquent nos confrères des Dernières Nouvelles d’Alsace.