Lorient: Une femme condamnée pour avoir tenté d’empoisonner ses enfants

JUSTICE Elle avait versé une forte dose d’anxiolytique dans leur chocolat

J.G.

— 

Une salle d'audience du tribunal de grande instance de Rennes, à la cité judiciaire.
Une salle d'audience du tribunal de grande instance de Rennes, à la cité judiciaire. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Une femme de 42 ans était jugée lundi devant le tribunal correctionnel de Lorient pour avoir tenté d’empoisonner ses trois enfants âgés de 12 à 18 ans, rapporte Ouest-France. Les faits s’étaient déroulés le 21 janvier dans la région de Pontivy (Morbihan).

Après une dispute conjugale, la mère de famille s’était mise à boire ce soir-là. Elle avait ensuite préparé du chocolat chaud pour ses enfants, en versant dans chaque tasse une soixantaine de cachets de Lexomil. Les deux plus jeunes avaient ingurgité la boisson chaude tandis que l’aîné avait refusé d’en boire. C’est le père qui avait appelé les secours à la vue de ses enfants titubants, dans un état presque comateux.

Presque quatre fois la dose mortelle

Lors des analyses, 3,62 et 3,91 milligrammes de tranquillisants avaient été retrouvés dans le sang des deux jeunes victimes, soit presque quatre fois la dose potentiellement mortelle, précise Le Télégramme. Les deux enfants s’en étaient finalement sortis après une semaine à l’hôpital.

A la barre, la mère de famille a tenté d’expliquer son geste de folie. « J’avais peur que mon mari et mes enfants ne me quittent. J’ai agi comme ça sur le coup. Je le regrette », a-t-elle indiqué. Le tribunal l’a finalement condamnée à trois ans de prison dont dix-huit mois avec sursis. Elle a par ailleurs interdiction d’entrer en contact avec ses enfants qui sont aujourd’hui placés.