Cahors: Un pompier volontaire condamné à de la prison avec sursis pour harcèlement sexuel

JUSTICE Le sapeur-pompier volontaire était un adepte des blagues et propos lourdauds. Il a été condamné pour « harcèlement sexuel »

20 Minutes avec AFP
— 
Le palais de justice de Cahors.
Le palais de justice de Cahors. — B. Colin / 20 Minutes

Pour ces femmes, pompiers volontaires dans le Lot, les stages de formation n’étaient pas une partie de plaisir. Durant plusieurs mois, elles ont dû subir les blagues lourdes et les propos équivoques, voire obscènes, de leur formateur.

Ce dernier a été condamné jeudi à cinq mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Cahors pour « harcèlement sexuel ». Ce pompier volontaire, à l’époque instructeur pour le service départemental d'incendie et de secours du Lot​, a aussi écopé d’une interdiction définitive d’exercer le métier de sapeur-pompier.

Les plaintes avaient été déposées par cinq jeunes femmes, mais le tribunal correctionnel n’a retenu sa responsabilité que dans l’un de ses cas. Le Sdis l’avait déjà suspendu de ses fonctions.