Côtes-d'Armor: Une infirmière condamnée pour avoir escroqué la Sécu pendant quatre ans

FRAUDE Cette femme a écopé, mardi à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), d'un an de prison avec sursis et d'une lourde amende

J.U.

— 

Illustration d'une infirmière à domicile
Illustration d'une infirmière à domicile — JOHN MOORE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Les juges avaient noté une « importante augmentation » de son chiffre d’affaires, passant de 95.000 euros en 2013 à 250.000 euros en 2016. Une infirmière libérale a été condamnée, mardi à Saint-Brieuc, à une peine de prison avec sursis et à une lourde amende pour avoir escroqué la Sécurité sociale.

Pendant quatre ans, cette femme exerçant dans la région de Rostrenen (Côtes-d’Armor) s’était livrée à des facturations d'actes fictifs ou de déplacements qui n’ont jamais existé. La CPAM avait ouvert une enquête après réception d’un courrier d’une patiente, rapporte le journal Ouest-France.

Près de 75.000 euros de préjudice

A l’audience, en janvier dernier, l’infirmière avait nié les faits, à part une surfacturation des frais de déplacements. Le préjudice avait été estimé à près de 75.000 euros sur 170.000 euros facturés, rappelle Le Télégramme.

La prévenue a finalement été condamnée à rembourser cette somme, et a écopé en plus d’un an de prison avec sursis. Sa voiture a également été saisie.