Toulouse: Il touchait 300 euros par jour, le livreur de cocaïne condamné à un an de prison ferme

TRAFIC Un jeune homme interpellé en début de semaine dernière a été condamné à un an de prison ferme et six mois avec sursis pour son rôle de livreur dans un trafic de drogue

B.C.

— 

Illustration d'un scooter.
Illustration d'un scooter. — C. Boff / 20 Minutes

Certains sillonnent la ville pour apporter des pizzas aux clients, lui sa spécialité, c’était la livraison de cocaïne à scooter. Un jeune homme a été condamné en fin de semaine dernière à un an de prison ferme et six mois avec sursis par le tribunal correctionnel de Toulouse.

Interpellé en début de semaine dernière aux Sept-Deniers, à la barre, il a expliqué le système bien rodé de livraison auquel il participait rapporte La Dépêche du Midi. Les clients qui voulaient leur dose appelaient un premier numéro, un peu comme une plateforme de commandes. Une fois la quantité indiquée et le secteur de livraison désiré, le client était invité à appeler un second numéro, celui du livreur se trouvant dans sa zone.

Pour ce service, le jeune homme a indiqué à la présidente du tribunal qu’il touchait 300 euros par jour. Un système d’ubérisation du trafic de drogue, a reconnu l’avocate du jeune homme, qui l’a défendu en expliquant qu’il cherchait à gagner de l’argent pour suivre une formation.