Toulouse: La voiture de la magistrate du parquet n'était pas la cible des tirs

ENQUETE Après enquête, le procureur de la République indique que la voiture de la magistrate touchée par des tirs dans la nuit de mercredi à jeudi n’était directement visée

J.R.

— 

Le palais de justice de Toulouse.
Le palais de justice de Toulouse. — A. Gelebart - 20 Minutes

Sa voiture a été la victime collatérale d’un échange de coups de feu entre plusieurs individus. Dans la nuit de mercredi à jeudi, une voiture garée du côté du port Saint-Sauveur à Toulouse a été la cible de plusieurs tirs, notamment au niveau du pare-brise.

Ce véhicule, propriété d’une magistrate du parquet de Toulouse, semble juste avoir été au mauvais endroit au mauvais moment car après enquête des services de police, ce n’est pas cette voiture qui était visée dans la fusillade.

Echanges de coups de feu entre individus

« Les éléments recueillis dans ce cadre ne permettent pas d’objectiver à ce stade l’hypothèse d’un acte visant a priori un magistrat affecté auprès du parquet du tribunal de grande instance de Toulouse », indique le procureur de la République de Toulouse.

Selon lui, l’enquête, étayée de témoignages, s’orienterait plutôt vers de très probables tirs d’armes à feu, imputables à un ou plusieurs individus ayant cherché à atteindre des personnes qui se seraient alors protégées derrière le véhicule en stationnement, dégradé par des projectiles.