Cagnes-sur-Mer: Primeur de profession, il cachait la drogue dans des pots de fleurs

JUSTICE Âgé de 27 ans, ce Marseillais a été condamné à trois ans de prison pour trafic de stupéfiants

M.F.

— 

Une boutique de fleurs (illustration).
Une boutique de fleurs (illustration). — Jay Directo

D’habitude, il était employé pour des conseils à la clientèle, la réception de la marchandise et le respect de la qualité des fruits et légumes. Mais en marge de son job dans les rayons d’un supermarché, un Marseillais de 27 ans cachait de la drogue dans… des pots de fleurs. Selon Nice-Matin, le jeune homme comparaissait avec un autre homme devant le tribunal correctionnel de Grasse.

C’est le gardien d’une résidence de Cagnes-sur-mer qui a débusqué ce petit manège, photos à l’appui. Le concierge avait remarqué que les fleurs plantées dans une niche recevaient régulièrement de petits objets. La jardinière était en réalité une planque pour la drogue.

Des peines de prison avec maintien en détention

Pendant la perquisition du primeur et de son complice, les agents ont découvert au domicile les mêmes sachets que ceux du pot de fleurs. Ils ont également mis la main sur 500 grammes de cannabis dans les parties communes.

Niant ce qui lui était reproché, le vendeur de fruits et légumes (et de drogue) a été condamné à trois ans de prison avec maintien en détention. D’après le quotidien local, son comparse a écopé d’une peine d’un an avec les mêmes conditions. Lui a reconnu les faits.