Toulouse: Il passe 3.600 appels en deux mois à son ex-compagne, et finit par l'agresser à son domicile

AGRESSION Un homme de 37 ans vient d'être condamné à trois ans de prison, dont un avec sursis, par le tribunal correctionnel de Toulouse

M.B.

— 

Le tribunal de grande instance de Toulouse - Palais de Justice - Illustration
Le tribunal de grande instance de Toulouse - Palais de Justice - Illustration — B. Colin / 20 Minutes

Le tribunal correctionnel de Toulouse vient de condamner un homme de 37 ans à trois ans de prison, dont une année avec sursis, pour une série d’agressions contre son ex-compagne, rapporte La Dépêche du Midi. 

Séparé d’elle depuis 2014, il a tenté de la joindre 3.646 fois en un mois et demi fin 2018… Alors qu’il sortait juste de prison. L’individu cumule en effet 28 mentions au casier judiciaire, dont quatre condamnations pour violences conjugales.

Dans ses messages, il la menace à plusieurs reprises. Menaces qu’il finit par mettre à exécution. Le 12 novembre il s’engouffre dans son appartement alors qu’elle s’apprête à sortir, la saisit par les cheveux, la gifle, et la force à regarder des vidéos de lui avec d’autres femmes.

Considéré comme « dangereux » par un psychiatre

Introuvable pendant des mois, il repasse à l’acte en mars dernier, lui assénant un coup de lame au-dessus de l’œil, puis tentant de l’étrangler, un matin où il l’attendait au pied de chez elle. A la barre, l’avocat de la victime raconte la peur de celle-ci au quotidien, comment elle a perdu 20 kg en quelques mois. Lui, se défend en expliquant qu’il veut voir sa fille.

Considéré comme « dangereux » par un psychiatre, l’individu en plus de sa peine de prison a désormais interdiction d’entrer en contact avec son ex.