VIDEO. Décès à l’Ehpad de Lherm: Les repas servis sont bien à l’origine du drame

ENQUETE L’analyse des repas servis à l’Ehpad de Lherm, où cinq résidents sont morts, confirme la piste de l’intoxication alimentaire. Une information judiciaire vient d’être ouverte notamment pour « homicides involontaires aggravés »

Helene Menal

— 

Devant l'Ehpad "la Chêneraie" à Lherm, au sud de Toulouse, où cinq personnes âgées sont décédées suite à une intoxication alimentaire.
Devant l'Ehpad "la Chêneraie" à Lherm, au sud de Toulouse, où cinq personnes âgées sont décédées suite à une intoxication alimentaire. — E. Cabanis / AFP

La cause de la mort de cinq résidents de l'Ehpad de Lherm, dans la Haute-Garonne, et de l’hospitalisation d’une vingtaine d’autres pensionnaires, se trouve bien dans les repas servis ce tragique dimanche 31 mars​.

Le procureur de la République de Toulouse, Dominique Alzeari indique ce vendredi que l’hypothèse déjà privilégiée de l’intoxication alimentaire est « désormais » confirmée « par les premières conclusions des investigations et les résultats des analyses biologiques réalisées sur les repas servis au sein de l’établissement ».

« Denrée préjudiciable à la santé humaine »

Sur la base de ces éléments, le magistrat explique qu’il a requis l’ouverture d’une information judiciaire « contre des personnes non dénommées » pour « homicides involontaires aggravés, blessures involontaires aggravées, mise en danger de la vie d’autrui, et mise sur le marché de denrée préjudiciable à la santé humaine ». Ce dernier chef d’investigation laisse penser que les soupçons ne se portent pas exclusivement sur le service restauration de l’Ehpad mais aussi sur ses éventuels fournisseurs.

Le dossier va être confié à deux juges d’instruction chargés dorénavant de diriger la suite de l’enquête.

En tout, 17 plaintes ont été déposées par les membres de huit familles des victimes.