Marseille: «Je croyais que c’était un jeu de séduction»... Un frotteur condamné à de la prison ferme

AGRESSION SEXUELLE Animatrice dans un centre aéré, la jeune femme avait en charge un groupe d’enfants quand l’agression a eu lieu dans un bus de Marseille

C.D.

— 

Un bus de la RTM (Photo d'illustration)
Un bus de la RTM (Photo d'illustration) — A.R

Echange à la barre du tribunal correctionnel de Marseille entre le prévenu de 36 ans, accusé d’avoir agressé une jeune fille dans un bus, et la présidente du tribunal : « Je croyais que c’était un jeu de séduction. J’ai mal compris », lance le premier. « C’est quoi le signe ? D’être assise dans un bus à côté d’une place vide ? », entend-il en réponse.

Le tribunal a voulu une sanction exemplaire, et a condamné le « frotteur du bus » à six mois de prison ferme, comme le relate La Provence. La peine va en effet au-delà des neuf mois avec sursis requis par la procureure.

La scène entièrement filmée

Animatrice dans un centre aéré, la jeune femme avait en charge un groupe d’enfants lorsque les faits se sont déroulés, comme le racontent nos confrères. Il a fallu l’intervention d’une mineure, puis de passagers, pour que l’agression physique puis verbale s’interrompe. L’homme a pu être interpellé quelques jours plus tard au même arrêt de bus.

Toute la scène a été filmée par les caméras de la RTM. Les images, diffusées lors du procès, ont été sans appel pour le prévenu, qui a fini par reconnaître, a minima, « les mains sur la cuisse, deux fois ».