Rouen: Jugé pour violences, il montre une fausse promesse d'embauche au tribunal pour éviter la prison

PROCES De nombreuses informations du document étaient erronées

20 Minutes avec agence

— 

Un tribunal. (Illustration)
Un tribunal. (Illustration) — V. WARTNER / 20 MINUTES

Un CDI pour échapper à la prison ? Jugé en comparution immédiate le 8 avril pour « violences », un homme a tenté de tromper le tribunal correctionnel de Rouen (Seine-Maritime) en mettant en avant une fausse promesse d’embauche.

Le prévenu, âgé de 19 ans, a déclaré qu’il allait démarrer un nouvel emploi en CDI une semaine plus tard, soumettant une promesse d’embauche émanant d’une société de réparation de téléphones. Mais les magistrats n’ont pas été dupes, rapporte Paris Normandie.

Condamné à quatre mois ferme

« Votre document est manifestement un faux », a déclaré le juge. En effet, la promesse d’embauche ne correspondait pas au modèle type et le numéro de SIRET de l’entreprise en question était erroné. De plus, les dates indiquées par le jeune homme ne correspondaient même pas à celles inscrites sur le document.

L’objectif pour le prévenu était d’échapper à une peine de six mois de prison ferme avec mandat de dépôt, requise par le ministère public. Peine perdue : le jeune homme a écopé de quatre mois de prison avec mandat de dépôt.