Bordeaux: Le portail qu’il a bricolé tue son filleul de 7 ans, il est condamné à deux ans de prison ferme

NEGLIGENCE Ce même portail avait failli causer la mort d’un autre enfant, deux ans plus tôt mais aucun travaux n’avaient été engagés

Rachel Garrat-Valcarcel

— 

Le palais de justice de Bordeaux, en Gironde.
Le palais de justice de Bordeaux, en Gironde. — LODI FRANCK/SIPA

Un enfant de 7 ans, Damien, n’a pas survécu au mauvais bricolage de son parrain sur le portail d’une maison. Alors qu’il jouait dans le jardin, un samedi soir de juin 2017 à Sainte-Hélène, dans le Médoc en Gironde, le garçonnet a vu ce portail bricolé qu’il tentait d’ouvrir lui tomber dessus. Les pompiers n’ont pu que constater son décès, quelques minutes plus tard.

C’est cette semaine que le parrain, Stéphane B., a été condamné à deux ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Bordeaux, rapporte Aujourd’hui en France. Pourquoi ? Parce que ce drame n’était pas le premier. L’enquête sur le décès de Damien a en effet révélé que ce même portail avait failli, en octobre 2015, coûter la vie à un autre petit garçon, encore plus jeune, pour les mêmes défauts de conception (le portail n’avait ni butée ni sabot, notamment).

La justice estime que les travaux auraient dû être faits

Heureusement, cet autre enfant est trop jeune et sa petite tête passera à travers les barreaux du portail. Il en ressortira vivant avec quelques séquelles. Pour la justice, c’est suffisant : le défaut de travaux de la part de Stéphane B., alors que ce précédent aurait dû servir d’alarme, est responsable de la mort de Damien, ce soir de juin 2017.

Le prévenu a beau dire « je le paierai toute ma vie », les juges bordelais l’ont condamné à 2 ans de prison ferme.