Montpellier : Vingt ans de prison pour avoir tenté de tuer son fils avec une latte de lit

JUSTICE La trentenaire avait ensuite tenté de mettre fin à ses jours, en décembre 2015

N.B.

— 

Le palais de justice de Montpellier, qui abrite les assises de l'Hérault.
Le palais de justice de Montpellier, qui abrite les assises de l'Hérault. — N. Bonzom / Maxele Presse

C’était dans la nuit du 28 au 29 décembre 2015, à Montpellier : une femme avait tenté de tuer son fils de 9 ans à coups de latte de lit, pendant qu’il dormait, avant de tenter de mettre fin à ses jours, en se perforant un poumon avec une fourchette.

Jeudi soir, la trentenaire, qui souffre de troubles bipolaires, a été condamnée à vingt ans de réclusion criminelle devant les assises de l’Hérault, relate Midi Libre.

Alcool, drogue et médicaments

Ce soir-là, la jeune femme avait bu, pris de la drogue et des médicaments. Les jurés ont finalement retenu l’altération de son discernement. Au-delà de sa peine de prison, elle devra se soigner, et son autorité parentale lui a été retirée totalement.

Marie-Suzy Pascal-Pons-Mermet, l’avocate du garçon, confiait lundi à 20 Minutes les « séquelles particulièrement importantes » de son client. « Il est très mal. Son père s’en occupe, et l’a pris en charge parfaitement. Leur vie a été pratiquement fichue en l’air. » Il évoque cette vie brisée dans des textes de rap, rapporte le quotidien régional : « Les coups à ma tête ont réveillé en moi une part du diable. »