Nîmes: Pneus crevés, vitres brisées, peinture rayée… Condamné pour avoir dégradé une soixantaine de voitures en une nuit

JUSTICE Il a écopé de 70 heures de travail d'intérêt général

N.B.

— 

Illustration d'un rétroviseur de voiture.
Illustration d'un rétroviseur de voiture. — F. Lancelot / SIPA

Un homme de 49 ans a écopé d’une peine de 70 heures de travail d’intérêt général, mercredi, devant le tribunal correctionnel de Nîmes.

Il était poursuivi pour s’en être pris dans la nuit du 9 au 10 novembre à une soixantaine de voitures, garées dans les rues de la commune de Pont-Saint-Esprit (Gard), rapporte Objectif Gard.

Pneus, vitres, peinture

Le quadragénaire avait crevé les pneus, cassé les vitres et rayé la peinture de véhicules.

Présenté comme psychologiquement fragile, l’homme ira trois mois en prison s’il n’effectue pas les heures de travail d’intérêt général qui ont été prononcées à son encontre, poursuit le site d’actualité. Les victimes, elles, devraient être dédommagées.