Manche: Il prétend qu'on a usurpé son identité pour échapper à 600 euros d'amende SNCF

CHAMPION Le jeune homme de 19 ans a malheureusement signé sa plainte pour « usurpation d’identité » avec la même signature que sur les PV de la SNCF

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'un TER de la SNCF.
Illustration d'un TER de la SNCF. — M. Libert / 20 Minutes

Il a tenté le coup de la fausse identité pour échapper aux amendes de la SNCF mais les policiers l’ont démasqué. Le 4 septembre dernier, un jeune homme de 19 ans s’est présenté au commissariat de Coutances (Manche) et a porté plainte pour usurpation d'identité, rapporte Actu.fr.

Il ne comprenait pas pourquoi il avait reçu plusieurs amendes de la SNCF pour des trajets entre Paris et Clermont-Ferrand. Il prétendait ne pas avoir quitté Coutances. Le montant total des PV s’élevait tout de même à 600 euros.

Trahi par sa signature

Il a tenté de convaincre les agents en présentant des documents de Pôle emploi et d’une agence d’intérim paraphés le même jour que les amendes. Mais, il s’est finalement trahi au moment de signer sa plainte. Les policiers ont en effet remarqué que sa signature était sensiblement la même que celle figurant sur les amendes SNCF qu’il venait de contester.

Lors de l’audience devant le tribunal de Coutances, il a avoué avoir menti. Il a été condamné à un mois de prison avec la révocation d’un sursis de deux mois.