Rodez: L'instituteur avait ligoté deux élèves, il n'enseignera plus

JUSTICE Un enseignant de Rodez qui avait ligoté des élèves, et s’était dénoncé, a été interdit d’enseigner par le tribunal

Hélène Ménal

— 

Une salle de classe. Illustration.
Une salle de classe. Illustration. — D. Closon - Isopix - Sipa

Sa carrière est terminée. Mardi, un instituteur de 52 ans a été interdit d’enseigner ou d’exercer une profession en lien avec les enfants par le tribunal correctionnel de Rodez , dévoile France Bleu Occitanie. Il a été condamné pour « violences et actes humiliants » sur des élèves,

L’affaire remonte à fin 2017 quand l’homme, en poste dans une maternelle, a reconnu avoir attaché et bâillonné un élève agité et en avoir ligoté un autre pour l’empêcher de se ronger les ongles. Il s’est dénoncé.

Le problème du suivi médical

La décision de mardi, assortie de 500 euros d’amende avec sursis, fait suite au procès qui s’est tenu en décembre dernier. Au cours de cette audience, l’avocat de l’enseignant avait soulevé le problème du suivi médical du personnel de l'Education nationale.

Dépressif, et désormais détecté comme souffrant de troubles bipolaires selon France Bleu, l’enseignant n’avait jamais été examiné par un médecin en 20 ans de carrière.