Attentat de Nice: Une association de victimes réclame l'audition de tous les responsables de la sécurité

ENQUETE Promenade des Anges réclame que soient entendues toutes personnes concernées, « rattachés à la ville, à la préfecture ou à l’Etat »

F.B. avec AFP

— 

Des hommages sont rendus aux victimes du terrible attentat qui a frappé Nice le 14 juillet 2016.
Des hommages sont rendus aux victimes du terrible attentat qui a frappé Nice le 14 juillet 2016. — AFP

Pour Promenade des Anges,la récente audition de l’ancien directeur de cabinet du préfet des Alpes-Maritimes a été une bonne nouvelle. Mais l’association des victimes de l'attentat de Nice exige d’aller encore plus loin et réclame que « tous les responsables à l’origine de la faillite sécuritaire » commise ce jour-là, selon elle, soient entendus.

Le 22 mars dernier, François-Xavier Lauch, aujourd’hui chef de cabinet d’Emmanuel Macron, avait été entendu par la justice comme témoin assisté dans l’enquête menée par des magistrats niçois. « Cet acte judiciaire doit être suivi de l’audition de tous les responsables à l’origine de la faillite sécuritaire qui n’a pu faire obstacle aux meurtres du 14 juillet 2016, qu’ils soient rattachés à la ville de Nice, à la préfecture des Alpes-Maritimes ou à l’Etat », exige ce mardi l’association dans un communiqué.

Plusieurs questions relancées

Et Promenade des Anges de relancer plusieurs questions : « Comment le terroriste a-t-il pu faire plusieurs repérages avant son passage à l’acte ? Pourquoi les dispositifs de 'protection passive' étaient-ils presque inexistants ? Pourquoi les mesures de sécurisation avaient été allégées par rapport à celles des fans zones de l’Euro 2016 ? »

Le soir du 14 juillet 2016, Lahouaiej Bouhlel, un chauffeur-livreur tunisien de 31 ans, a tué 86 personnes et en a blessé 450 autres en lançant son camion sur la foule après le feu d’artifice de la fête nationale, selon un mode opératoire préconisé par Daesh.