Bretagne: Un cochon adopté finit en pâté, l’affaire jugée devant le tribunal

MONDE CRUEL La femme qui avait accueilli l’animal a été condamnée à trois mois de prison avec sursis

J.G.

— 

Illustration d'un cochon dans une ferme en Bretagne.
Illustration d'un cochon dans une ferme en Bretagne. — SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA

C’est une affaire pour le moins originale (et triste) qui était jugée jeudi devant le tribunal correctionnel de Vannes. Une femme de 49 ans était jugée pour abus de confiance après la mort d’un cochon dont elle avait la charge, rapporte Ouest-France. L’animal, prénommé Babe, lui avait été confié fin 2016 par l’association La dernière chance.

L’animal abattu d’un coup de fusil

Alors qu’il pensait couler des jours heureux dans sa nouvelle famille d’accueil, le cochon avait finalement connu une fin cruelle. L’ancien mari de la prévenue l’avait en effet abattu d’un coup de fusil avant de le transformer en pâté. Devant les gendarmes, la quadragénaire avait expliqué que l’animal était devenu « trop grand » et qu’il « s’était échappé plusieurs fois de son enclos ».

Des explications qui n’ont pas convaincu les juges qui ont estimé que le contrat d’adoption, qui interdit toute forme de sévices, n’avait pas été respecté. La femme a finalement été condamnée à trois mois de prison avec sursis et à une amende de 500 euros.