Béziers: Jugés pour avoir violé leur ami ivre avec un stylo et diffusé la vidéo

JUSTICE La mauvaise blague avait dégénéré: trois jeunes sont poursuivis pour avoir violé l’intimité d’un quatrième alors qu’il était sous l’emprise de l’alcool

Jérôme Diesnis
— 
Le marteau de la justice. Illustration.
Le marteau de la justice. Illustration. — PureStock - Sipa

Trois hommes sont jugés par le tribunal correctionnel de Béziers. Ils sont poursuivis pour avoir introduit un stylo dans l’anus d’un quatrième garçon, ivre au moment des faits. Un seul d’entre eux, majeur, est jugé ce vendredi. Les deux autres, mineurs, le seront ultérieurement.

Les faits s’étaient déroulés le 14 février 2015 lors d’une soirée organisée à Saint-Geniès-de-Fontedit, un petit village au nord de Béziers, à laquelle avaient pris part une vingtaine de personnes. La victime, alcoolisée, avait alors abrégé la fête pour se coucher. Elle avait été rejointe un peu plus tard par quatre autres jeunes bien décidés à lui jouer des blagues de potache. Dessins sur le visage, sur les fesses…

«Mon client a été humilié. Il craignait de sortir après ça »

Mais tout avait dégénéré quand le plus âgé (23 ans) s’était saisi du stylo. Toute la scène avait été filmée puis diffusée sur les réseaux sociaux. La victime ne s’était rendu compte de rien avant de rentrer chez elle, une fois dégrisée. L’avocate du prévenu, Isabelle Séguier-Bonnet, plaide « la blague qui a dégénéré. Personne n'a imaginé qu'il pouvait s'agir d'un viol. Ils n'ont compris la gravité des faits que quand ils se sont retrouvés en garde à vue devant les gendarmes. »

Pour l’avocate de la victime,Mathilde Abella, en revanche, son client « a été humilié, il a été la risée de la soirée. Il craignait de sortir en public ». Il n’est d’ailleurs pas présent à l’audience, de peur d’être tourné en ridicule.