Tarn-et-Garonne: Dix-huit mois de sursis pour avoir tué un chasseur qu'il avait «confondu avec une grive»

ACCIDENT Un homme a été condamné à 18 mois de prison avec sursis, vendredi à Montauban. Ce chasseur avait tué par accident un autre chasseur, car il croyait avoir entendu bouger une grive

N.S.

— 

Un chasseur avec son fusil. Illustration
Un chasseur avec son fusil. Illustration — A. Gelebart / 20 Minutes

Dix-huit mois de prison avec sursis, un permis de chasse annulé et une arme confisquée. C’est la peine infligée vendredi par le tribunal correctionnel de Montauban à un homme, accusé d’en avoir tué un autre lors d’un accident de chasse, rapporte La Dépêche du Midi.

Les faits remontent à décembre 2016 à Bressols, dans la banlieue de la préfecture du Tarn-et-Garonne. Alors qu’il possédait son permis de chasse depuis quatre mois, un jeune artisan peintre avait blessé mortellement un autre chasseur, quadragénaire. « J’ai cru que c’était le bruissement d’une grive, j’ai tiré dans la haie sans rien avoir vu », a-t-il affirmé devant le tribunal, selon le quotidien régional.

Une peine de douze mois de prison, dont trois ferme, avait été requise contre le chasseur débutant, qui s’en tire donc avec du sursis.