Alpes-de-Haute-Provence: Un «gilet jaune» condamné à cinq mois de prison pour avoir menacé la police

JUSTICE Ce quadragénaire, qui avait été « élu » « maire » des « gilets jaunes » rond-point de Manosque, avait menacé de mort la police dans une interview

Mathilde Ceilles
— 
Un "gilet jaune" face à des policiers, samedi 2 mars à Paris.
Un "gilet jaune" face à des policiers, samedi 2 mars à Paris. — Emma PROSDOCIMI/SIPA

Selon une information du Dauphiné Libéré, un « gilet jaune» âgé de 46 ans a été condamné à cinq mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Digne-les-Bains,  dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Dans une interview accordée à la presse locale, cet homme, « élu maire » des « gilets jaunes » du rond-point de Manosque, avait déclaré : « les forces de l’ordre doivent arrêter de nous matraquer sinon ce sont eux qui finiront à l’hôpital ou morts. »

Une plainte avait alors été déposée par le directeur départemental de la sécurité publique des Alpes-de-Haute-Provence.