VIDEO. Grasse: «Sale race», une enquête ouverte après les insultes racistes d'un policier municipal

ENQUETE Une vidéo montrant une arrestation musclée fait le tour des réseaux sociaux

F.B.

— 

Police municipale. (Illustration)
Police municipale. (Illustration) — FRANCK LODI/SIPA

Depuis quelques jours, la vidéo agite les réseaux sociaux. Elle concerne la police municipale de Grasse. Partagé des dizaines de milliers de fois, l’extrait de 60 secondes montre à distance l’interpellation musclée d’un Cap Verdien de 35 ans, le 15 mars dernier en plein centre-ville.

Et elle laisse entendre les insultes proférées a priori par l’un des agents. « Sale chien », « sale race » sont notamment audibles dans la séquence qui est sous-titrée. Le parquet de Grasse vient d’ouvrir une enquête pour « injure publique à un particulier en raison de son origine ethnique », révèle  Nice-Matin.

« Rien ne justifie ces mots inacceptables »

Le quotidien régional a pu en savoir plus sur les conditions de cette interpellation. « Cet homme a été arrêté en état d’ivresse, après avoir frappé un jeune. Il a lui aussi insulté et menacé les agents », commente anonymement un policier municipal. « Il faut remettre ces images dans leur contexte, même si rien ne justifie ces mots inacceptables », dit-il.

Le maire LR de la Grasse est également sorti de son silence. « Cette situation, si elle s’avère exacte, sera sanctionnée à sa juste valeur », explique Jérôme Viaud à Nice-Matin. L’élu précise avoir demandé à ses services de mener une enquête en interne afin que des « mesures soient prises pour qu’un tel comportement ne se reproduise plus. » En attendant, la vidéo continue d’enflammer les réseaux sociaux.