VIDEO. Affaire Sophie Le Tan: L'ADN de l'étudiante disparue aurait été retrouvé sur la scie du principal suspect

ENQUETE Lors de son second passage devant le juge d’instruction à Strasbourg, Jean-Marc Reiser a été interrogé sur un nouvel « élément très important » et « accablant »

Alexia Ighirri

— 

VIDEO. Affaire Sophie Le Tan: L'ADN de l'étudiante disparue aurait été retrouvée sur la scie du principal suspect
VIDEO. Affaire Sophie Le Tan: L'ADN de l'étudiante disparue aurait été retrouvée sur la scie du principal suspect — A. Ighirri / 20 Minutes
  • Lors de son second interrogatoire par le juge d’instruction à Strasbourg,le principal suspect dans la disparition de Sophie Le Tan a été interrogé sur un nouvel « élément très important » et « accablant », selon l'avocat de la famille.
  • L'ADN de l'étudiante disparue aurait été retrouvé sur la scie tachée de sang découverte dans la cave de Jean-Marc Reiser.

Jeudi, le principal suspect dans la disparition de Sophie Le Tan a été interrogé pour la seconde fois par le juge d’instruction au tribunal de grande instance de Strasbourg. Avant son audition, Jean-Marc Reiser était «assez serein» dixit son avocat Me Giuriato, malgré la découverte de nouveaux éléments parmi lesquels, révélée par Le Parisien, une scie tachée de sang retrouvée dans la cave du suspect.

L’interrogatoire a duré huit heures et Jean-Marc Reiser, 58 ans, a été interrogé sur les nouveaux éléments portés à la connaissance du juge d’instruction. Notamment, selon une source proche du dossier, sur l’ADN de l’étudiante de 20 ans disparue qui aurait été retrouvé sur la fameuse scie.

« Les charges accablantes sont confortées »

Me Gérard Welzer a consulté le procès-verbal de l’audition dans la foulée. « Les charges accablantes qui existent contre M.Reiser existent toujours et sont même confortées : la juge d’instruction l’a interrogé sur un élément nouveau très important, l’accablant encore plus. Je ne peux pas vous dire ce que c’est mais ce soir avec ce qu’il y a dans le dossier, si M.Reiser passait aux assises il serait déjà condamné », a indiqué l’avocat de la famille de Sophie Le Tan.

Quelle a été la réaction du principal suspect ? « Lorsque le juge d’instruction a indiqué à M.Reiser ce que les policiers et experts avaient trouvé, celui-ci a fait une réponse qui n’était pas la même que d’habitude : il a élaboré un scénario abracadabrantesque qui fait qu’il n’y a aucun doute sur sa culpabilité », a assuré Me Welzer.

« Pas de lien avec Mlle Le Tan »

Du côté de la défense, Me Giuriato indique que Jean-Marc Reiser n’a pas changé sa version des faits : « Il a rencontré Mlle Le Tan, elle est montée chez lui, il lui a proposé de lui prodiguer des soins et elle est repartie. (…) Il était spontané dans ses déclarations. Alors à un certain moment, c’est sûr il y a eu un moment un petit peu plus tendu pour des sujets sur lesquels il n’était pas d’accord : il a fait part de certains critiques par rapport à certains résultats d’expertises, de téléphonie, par rapport à certains témoignages aussi. »

Le suspect a contesté les nouveaux éléments, selon son conseiller. « Il y a des rapports d’expertise qui ne sont pas encore définitifs. On attendra que ce soit déposé pour se prononcer là-dessus. Pour l’instant il y a certains éléments qui ont été mentionnés, mais il n’y a pas de lien qui puisse se faire avec Mlle Le Tan », indique encore Me Giuriato.